CYCLADE

Cyclade est un outil permettant d’analyser les performances des modèles opérationnels de prévision du temps, sur l’ensemble des bassins cycloniques de la planète.

Pour chaque cyclone ou tempête tropicale officiellement identifié, la chaîne intègre les analyses des CMRS et de certains autres centres comme Météo-France Antilles-Guyane et Météo-France Nouvelle-Calédonie. Cyclade évalue ensuite les analyses et les prévisions de tous les modèles opérationnels européens (Arpège, les Aromes outre-mer, UKMO, CEP) et d’autres du JTWC (Joint Typhoon Warning Center) s’ils sont disponibles, au moyen de traqueurs. Cela permet d’extraire automatiquement la position des systèmes dépressionnaires, leur pression centrale, ainsi que de nombreux autres paramètres de structure qui sont enregistrés dans une base de donnée hébergée à Météo-France, la Réunion. Le système cyclade permet également d’analyser les simulations et expériences des chercheurs de l’équipe, ou du GMAP (Groupe de Modélisation pour l'Assimilation et la Prévision) afin d’analyser la sensibilité des modèles de recherche à différents paramètres, ou de comparer leurs performances à celles des modèles opérationnels. Les comparaisons se font sous forme de graphes et de tracés, représentant des diagnostics de structure (e.g. trajectoire, pression au centre, vent maximum...etc) et des statistiques globales (e.g. écart de trajectoire, différences de pression...etc) L’interface interactive de cyclade, permet d’élaborer les diagnostics et statistiques, de tout modèle ou simulation désirés, sur un système dépressionnaire.


La chaîne cyclade est en constante évolution, et est en cours d’inclusion des prévisions d’ensemble, aussi bien opérationnelles qu’expérimentales. Cet outil très utilisé par les chercheurs et modélisateurs pour la recherche, est également consulté par les prévisionnistes du CMRS de la Réunion, ceux d’Antilles-Guyane, de Nouvelle-Calédonie et de Polynésie, comme aide à la prévision.

 

Cyclone Irma qui a ravagé les Antilles en 2017 – Réseau du 05/09 à 12TU, modèles européens Arpège et ECMWF, modèle Arome Antilles-Guyane, modèle américain HWRF, et la prévision du centre des Antilles DIRAG

Statistiques pour les mêmes modèles que précédemment (écart pour le minimum de pression au centre en hPa)

Visualisation d’images et de documents archivés (Berguitta 03S en 2018)