Site d’Antananarivo – Université d’Ankatso – Madagascar
Projet UV-Indien

Du 3 au 7 juin 2019, une équipe du LACy s’est rendu à Antananarivo, Madagascar, pour installer une caméra imageur de ciel sur le site de l‘Institut et Observatoire de Géophysique d’Antananarivo.

Cette mission a permis de rendre opérationnelle une seconde station de mesure de nébulosité sur les 7 sites prévus. Chaque station opérationnelle est équipée à la fois de radiomètre UV (mesure des rayonnements UV) et d’une caméra imageur de ciel (mesure de la nébulosité).

Le site d’Antananarivo est important dans le réseau UV-INDIEN, les indices UV dépassent régulièrement 18, et la répartition nuageuse joue un rôle dans l’évolution de cet indice.

La caméra imageur de ciel a été placé en haut du pylône de télécommunication du site de l’Observatoire afin d’avoir le minimum de cache.

Après avoir monté la caméra ainsi que le matériel en haut de la tour, nous avons installé la caméra au sommet avec un système de télécommunication téléphonique 4G.

 

Illustration 1 : Pylône Télécom

 

Illustration 2 : Installation de la caméra
 

La caméra peut ensuite prendre des photos du ciel le long de la journée avec une fréquence de 30s, calculer la fraction nuageuse et nous envoyer les rapports quotidiens de nébulosité.

 

Illustration 3 : Rapport de nébulosité quotidien

 

Illustration 4 : Image du ciel de la caméra
 

Couplées aux informations envoyés par le radiomètre (à droite de la photo ci-dessous), nous pouvons maintenant déterminer avec précision l’évolution du rayonnement UV sur le site d’Antananarivo.

 

Illustration 5 : Radiomètre en place sur le toit de l'Observatoire
 

Cette installation a été possible grâce aux équipes partenaires sur place de l‘Institut et Observatoire de Géophysique d’Antananarivo. (à gauche Andriantseheno Rakotoarison, à droite Raniriharison Poucet)

 

 

Equipe LACy :

  • Jean-Baptiste Forestier – IE Université de la Réunion

  • Thierry Portafaix  MCF – Université de la Réunion
     

Le programme UV-Indien bénéficie du financement des fonds Européen PO INTERREG V, de la Région Réunion et de l’Etat Français.